Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, janvier 23, 2010

Travaux à domicile, notions et précautions sur l'électricité

Important !!

Les conseils que vous trouverez sur ce blog ne permettront pas à eux seuls d'effectuer des travaux chez vous !

En lisant ces conseils, vous trouverez une méthode que j'ai suivi, mais cela ne remplace pas les conseils des professionnels, et ne les remet pas en cause. Si, lors de vos travaux, vous avez besoin d'informations, la première chose à faire est de s'assurer que l'on respecte la règlementation, les consignes de sécurité, et se tourner vers un professionnel !

 

Ce blog, son hébergeur et moi même ne peuvent être tenus responsables de tout problème éventuel rencontré lors de vos travaux.

 

Bien, ce point étant éclaircit, nous pouvons commencer en abordant les questions de sécurité relatives aux travaux d'ordre électrique :)


Consignes de sécurité

On ne change pas une prise électrique, on n'abat pas un mur et on ne fait pas de plomberie sans faire de vérifications préalables, ni sans respecter des consignes de sécurité. Ces consignes sont là pour vous permettre d'effectuer vos travaux sans mettre votre vie, ou celle des autres en danger.

Si vous ne respectez pas les consignes de sécurité, vous courrez à un danger immédiat, comme cela m'est arrivé pendant mes travaux. Voici le résultat:

bobo.jpg

Je découpais du BA13 avec un cutter, il a résisté, j'ai insisté, et la lame du cutter s'est logée tout droit entre mon pouce et mon index

Cette image peut en choquer certains d'entre vous, et je m'en félicite: vous savez à présent à quoi vous attendre si vous ne respectez pas les règles élémentaires de sécurité. Et sachez que ces points de suture ne sont rien face aux risques auxquels vous vous exposez si vous ne faites pas un minimum attention !

 

 

 

Electricité donc.


Pour avoir fait un BAC electrotechnique, je vous parle en connaissance de cause. J'ai vu un ami au lycée se faire littéralement éjecter de sa table suite à un court-circuit (je vous rassure, il a juste été sonné, à notre grand soulagement).

Alors la règle est simple:

si vous touchez à l'electricité, vous coupez le courant directement AU DISJONCTEUR GENERAL

Une installation électrique mal cablée ou mal identifiée ne vous permettra peut-être pas d'isoler le bon disjoncteur, et peut causer une électrocution. Si l'installation est ancienne, le risque est particulièrement grand, car alors votre réseau n'est peut être pas correctement protégé contre les risques d'électrocution. En cas de choc électrique, le disjoncteur ne réagit pas, et vous courrez droit à la mort.

 

Pour information, sur une installation électrique basique (une prise électrique normale par exemple), une personne qui s'électrise à 0,3 secondes pour se dégager, car alors elle risque la fibrillation ventriculaire (les muscles du coeur s'arrêtent) et vous connaissez les conséquences.

Si vous approchez un fil électrique dénudé, même si vous pensez qu'il n'y a plus de courant, approchez le fil avec le dos de votre main

En effet, en cas de choc électrique, vos muscles vont se contracter. Si vous touchez avec le creux de la main, elle va se contracter autour du fil, et vous ne pourrez plus vous en dégager. Si vous y touchez avec le dos de votre main, en se contractant, votre main va automatiquement se dégager du fil. C'est un détail auquel on ne pense jamais, et qui pourtant peut sauver une vie.

 

Je suis de ceux qui pensent que connaître son ennemi, c'est avoir l'avantage sur lui. Connaissez l'électricité, attendez-la au bon endroit, et vous la maitriserez. Voici les bases de l'électricité.

 

Comment ça marche ?

L'électricité est une énergie. Elle est renouvelable et non polluante (bien que ce soit vrai et faux, car en soi elle ne pollue pas, mais les usines qui en crée polluent).

On peut créer de l'électricité avec le vent (on utilise des éoliènes), l'eau (centrales hydro-électriques), la chaleur (centrale thermique) et l'énergie atomique (centrale nucléaire).

Grossièrement, le principe de toutes ces méthodes reste la même: en faisant tourner une turbine équipée d'un aimant dans un enchevêtrement de cables, on crée un champs magnétique dont l'énergie est polarisée: un + et un -

C'est le principe même de la dynamo fixée au vélo, qui alimente les phares lorsqu'on pédale. Le vent des éoliènes, l'eau des centrales hydro-électriques, la vapeur d'eau des centrales thermiques et nucléaires remplacent simplement la roue de votre vélo et font tourner la dynamo géante de l'usine.

Et pour ceux qui se demandent comment marche une dynamo, il s'agit simplement d'un moteur que l'on fait fonctionner à l'envers: au lieu de lui envoyer de l'électricité pour qu'il tourne, on le fait tourner pour qu'il génère de l'électricité.

 

Mesures

L'électricité se définit par une tension (exprimée en Volt) et une intensité, ou courant (exprimé en Ampères). De ces deux valeurs peuvent s'établir tout un tas de calculs dont je vous fait grâce. Retenez simplement ceci: dans l'électricité, ce qui est dangereux, c'est le courant, car le courant définit l'intensité. Plus l'intensité est élevée, plus le danger est grand.

 

Polarité, courant continu, courant alternatif

Dans mon explication un peu plus haut, je vous parle d'un + et d'un -, il s'agit de la polarité (on appelle d'ailleurs le + et le - des pôles, l'ensemble de ces deux pôles forme un dipôle). C'est pour cela que l'électricité se transporte toujours dans deux fils: un fil + (rouge ou marron) et un fil - (bleu).

Le courant éléctrique va du + vers le -, tout le temps.

 

Cependant, il existe deux types de courants: le courant continu, et le courant alternatif.

Lorsque le courant est continu, le fil + reste toujours le pôle +, et le fil - reste toujours le pôle -.

Lorsque le courant est alternatif, à intervalles réguliers, le courant "change de sens": le pôle + et le pôle - s'inversent. C'est un peu comme si le courant allait dans un sens, puis dans un autre (d'ailleurs, c'est exactement ça).

 

On peut alors modifier la vitesse de changement du sens du courant. On appelle cela la fréquence et on l'exprime en Hertz (Hz).

Le courant domestique (celui que l'on utilise chez soi) est alternatif, et sa fréquence est constante: 50 Hz (le courant change de sens 20 fois par secondes).

 

 

Circuit ouvert, fermé, et court-circuit

Derrière ces termes un peu bizarres se cache une explication simple.

On dit qu'un circuit est ouvert lorsque l'électricité ne circule pas entre le pôle + et le pôle -

Par exemple, lorsque la lumière de votre salon est éteinte, c'est parce que l'interrupteur bloque le passage de l'électricité, le circuit est ouvert

 

A l'inverse, si vous appuyez sur l'interrupteur, ce dernier va laisser passer l'électricité, le courant va traverser votre lampe, et revenir vers le pôle -: le circuit est alors fermé.

 

Si vous faites passer l'electricité directement du pôle + vers le pôle -, sans qu'elle soit consommée par un quelconque appareil (typiquement, si vous reliez les deux fils entre eux), alors le circuit se ferme, et toute l'énergie part vers le -, on a une boucle fermée dans laquelle on envoie de l'électricité alors qu'il y en a déjà. Cela augmente le courant de façon exponentielle, et c'est le court-circuit.

 

Appareils de protection

Il existe des appareils prévus pour stopper l'apport d'électricité dans le cas d'un court-circuit:

Le fusible: un fil de plomb noyé dans du sable laisse passer l'électricité. S'il y a un court circuit, l'intensité qui passe et qui augmente fait chauffer le plomb, jusqu'à le faire fondre. En fondant, le circuit est ouvert, et cesse le court-circuit. Le sable (du silice en fait si je ne m'abuse) est la pour éviter que la chaleur provoquée par le courant, et la fusion du plomb n'endommage le tableau électrique.  C'est de là que viens l'expression "péter les plombs".

Plus le fil de plomb est épais, plus il laissera passer d'électricité avant de fondre.

 

Le disjoncteur: Le disjoncteur est un appareil bien plus évolué et précis que le fusible. Il est surtout réutilisable Grace à un aimant qui entoure les deux fils (le tore magnétique), l'appareil est en mesure de détecter la moindre anomalie sur le réseau électrique. Selon sa sensibilité, il ouvre le circuit dès qu'une anomalie se produit (on dit qu'il isole le réseau).

Il faut alors remettre en marche le disjoncteur (on appelle cela réarmer le disjoncteur).

 

Il existe plusieurs types de disjoncteurs, mais vous n'avez là que quelques notions qui suffiront à mieux comprendre l'électricité. Si vous souhaitez des informations détaillées, jetez un oeil par ici.

 

Usage domestique

Tous les appareils électriques que vous avez chez vous ont besoin de la même tension: 220 Volts. Cependant, ils ont des besoins différents d'intensité. Vous conviendrez que votre cafetière a besoin de moins de courant que votre réfrigérateur.

Ainsi, il a été crée des appareils de protections et des règles adaptés aux besoins des éléments électriques qui composent votre maison.

Par exemple, un disjoncteur qui alimente la lumière ne devra pas dépasser 10 ampères. Un disjoncteur qui alimente des prises électriques sera de 16 à 20 ampères. Une plaque de cuisson électrique ou un four auront besoin d'une protection de 32 ampères.

Pour chaque cas, si la valeur de l'intensité dépasse celle prévue, le disjoncteur isole le circuit. Cela protège les appareils, mais il faut aussi protéger les personnes. C'est le rôle de la prise de terre...

 

Prise de terre, prise de tête ?

La prise de terre constitue un troisième fil électrique, qui s'ajoute au + et au -. Ce fil est jaune et vert.

Afin de connaître son fonctionnement, il faut savoir ce qu'il se passe lorsqu'on reçoit "un coup de jus".

Avant tout, notez bien que l'électricité passera en priorité là ou il lui sera le plus facile de passer. Comme le corps humain est un excellent conducteur (nous sommes constitué à une grande majorité d'eau), elle passera par votre corps dès qu'elle en aura l'occasion

Lorsque vous recevez un coup de jus, l'électricité passe par votre corps, et s'enfuit dans le sol. On parle de fuite de courant.

Cette fuite est détectée par le disjoncteur, qui réagit en coupant le courant avant que cela ne constitue un danger pour votre vie.

Cependant, la prise de terre est elle aussi une arme efficace pour lutter contre l'électrisation et l'électrocution.

 

La prise de terre permet de "récupérer" l'électricité qui fonce droit sur vous, et la dévier. Ainsi, elle offre une barrière entre vous et l'électricité, et vous isole en quelques sortes. Comme l'électricité passe la où c'est le plus facile pour elle, il faut que la prise de terre soit meilleure conductrice que vous.

 

Electrisé et électrocuté

Il y a une différence entre une personne électrisée et une personne électrocutée. La personne électrisé vit toujours après le choc électrique, la personne qu'on dit électrocutée n'y a pas survécu. Je fais bien la différenciation sur les posts, soyez attentif.

 

Dégâts sur le corps

L'électricité est vicieuse, car une personne électrisée peut succomber au choc électrique quelques heures après le choc. En effet, en passant dans le corps, l'électricité brûle les organes.

Ainsi, on voit apparaître des traces de brûlure sur la peau, à l'endroit ou le courant est entré, et où il est sortit. Cependant, même si on ne voit pas ces points d'entrée et de sortie, il se peut que des organes internes soient touchés, et brûlés. S'en suit une nécrose de l'organe, et c'est la mort assurée.

 

Donc si vous êtes électrisé, même si vous vous sentez juste un peu sonné, il faut IMPERATIVEMENT VOUS RENDRE A L'HOPITAL pour un examen complet, en précisant exactement ce qu'il s'est passé.

Les commentaires sont fermés.