Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, mai 20, 2010

Maîtriser l'électricité

Qui n'a jamais souhaité maîtriser la foudre ? Du moins, prévoir l'endroit exact où elle allait tomber ?

Je suis désolé, je n'apporterais pas la réponse à cela. Mais peut être que la foudre a inspiré celui qui a inventé les bobines de Tesla.

Cet inventeur, c'est Nicolas Tesla.  Tesla était un Autrichien, né en 1856, ingénieur en électricité (ah bon ??) qui fit de nombreux travaux dans son domaine de prédilection. Il fût parmi les premier a établir les bases de l'électricité alternative, telle que nous la connaissons aujourd'hui.

 

Mais ce qui est également très impréssionnant chez Tesla, ce sont les bobines qui portent son nom.

Grâce à ses travaux sur le courant alternatif, Tesla a inventé une bobine capable d'augmenter considérablement la tension et le courant électrique.

Le principe est aujourd'hui utilisé par tous. Il s'agit du principe du transformateur. On utilise tous des transformateurs qui abaissent la tension pour faire fonctionner nos appareils électriques.

Les bobines de Tesla (ou 'Transformateur de Tesla') fonctionnent sur le même principe, mais à l'envers: ils augmentent la tension et le courant au lieu de les diminuer.

 

Attention, ces transformateurs ne peuvent tenir dans votre poche ! Ils permettent d'augmenter la tension jusqu'à des valeurs plutôt vertigineuses, de l'ordre de 3 millions de Volts, soit la tension fournie... par la foudre !

Et comme la foudre, les bobines de Tesla produisent des éclairs.

 

Pourquoi des éclairs ?

 

Et bien les deux phénomènes (foudre, tesla) sont similaires. Voici un bref résumé de l'électricité (je met à profit mon Bac Electrotech, chouette !)

L'électricité voyage d'un pôle + vers un pôle - toujours. C'est universel, inchangeable, permanent.

L'électricité alternative consiste à inverser les pôles + et - à intervalles régulières.

 

Dans le cas d'un orage, de l'énergie + se condense dans un nuage, on dit qu'il se charge d'ions positifs (les ions composent l'électricité). Le sol, quand à lui, est toujours chargé en ions négatifs.

Lorsque le nuage atteint une charge de saturation en ions positifs, il doit s'en débarrasser. Les ions positifs et négatifs s'attirant, ils vont chercher un moyen de rejoindre le sol. Lorsqu'ils y parviennent, c'est le coup de foudre !

 

Le principe est identique sur les bobines de Tesla: la bobine est chargée d'ions positifs. Dès qu'elle le pourra, elle se débarrassera de ces ions, et les renverra dans le sol. Un éclair se produit alors.

Cependant, contrairement à un nuage orageux de taille démentielle, la bobine de tesla pourrait très bien tenir dans votre salon, et bien qu'il soit toujours impossible de contrôler l'endroit où elle tombera, il est bien plus aisé de prédire son point de chute.

 

Quand je vous dit qu'on ne peut vraiment choisir là où elle tombera, je ne suis pas tout à fait dans le vrai. Regardez donc la vidéo en cliquant sur suite:

Cet homme est enfermé derrière une barrière de métal. La foudre frappe le métal, mais l'homme n'est pas touché.

Ce phénomène est dû à la conductivité du métal, bien meilleure que celle de l'Homme. Et comme l'électricité va toujours là où c'est le plus facile...

 

Ce type de 'cage' de métal se nomme Cage de Farraday, du nom de celui... qui l'a inventée..

Cependant, vous verrez bien que grâce à cette cage, on peut tout de même optimiser la zone de chute de la foudre (cliquez sur 'lire la suite pour voir la vidéo).

 

Inutile de vous dire qu'il n'est franchement pas recommandé de créer sa propre bobine de Tesla dans son salon...

 

 


Commentaires

Mais aussi :

Le principe de Tesla c'est de mettre en évidence un "couple" de courrants induits, ceux là même qui font bouillir la marmite. Ceci arrive en général quelques mois (années) après le "coup de foudre"...

So beautifull.

Écrit par : Clotaire | jeudi, mai 20, 2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.