Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, septembre 23, 2010

Influence des réseaux sociaux - Première partie

 

Alors qu'internet n'était à ses début qu'un intranet, il touche aujourd'hui chacun de nous à différents stades de notre vie, différentes étapes. 

Les chiffres parlent d'eux même: 1 couple sur 8 en Amérique s'est rencontré... Sur internet !

 

On vois bien là une (r)évolution des genres, des méthodes, et des modes de vie. 

Voici donc une série de plusieurs notes qui traiteront des réseaux sociaux. Nous aborderons les nouveaux réseaux sociaux, les médias sociaux, les plateformes communautaires. Facebook, Twitter, Dailymotion, Youtube, Flickr, Picasa, Google et les blogs ! Car vos blogs sont également des médias sociaux ! 

 

Commençons notre série par Facebook et Twitter, d'autres notes aborderons les futurs réseaux et médias de demain (qui sont en réalité déjà ceux d'aujourd'hui).

 


Internet apporte de nos jours réponse à tout. D'ailleurs, si vous regardez les questions les plus fréquentes sur Google, vous serez surpris d'y voir apparaître des questions métaphysiques, existencielles, qui, naturellement, n'ont pas toujours de réponse dans la vie de tous les jours: 

 

 

pourquoi.JPG

 

Avez vous la réponse à toutes ces questions (parfois un peu farfelues, je vous l'accorde) ?

Vous les êtes vous déjà posées ?

 

Il existe un endroit, en fait plusieurs, sur lesquels vous pouvez (entre autre) partager ces questions: les réseaux sociaux.  Et je ne me pencherais que sur les deux principaux, car les réseaux sociaux sont nombreux. Ils se créent, ils disparaissent... Autant prendre des valeurs sûre: Facebook et plus particulièrement Twitter.

Car, il y a un à deux ans de cela, je n'aurais assurément pas mis Twitter dans les valeurs sûres du net. Or, aujourd'hui, sa pérennité est assurée, et voici pourquoi ...

 

 

Facebook: LE réseau social


FacebookEn quelques années, ils ont fédéré un nombre plus qu'hallucinant de membres. Facebook le premier. Imaginez, plus d'un être humain sur 6 à un compte Facebook. C'est simple, il n'y a pas de précédent, dans n'importe quel domaine, personne n'a jamais pu recenser 1 milliard de clients. 

Bien qu'il s'agisse de clients potentiels, car ils ne génèrent pas de revenus (pas directement en tout cas), ce phénomène démontre bien un intérêt, un nouvel ElDorado social dans laquelle les startup n'hésitent pas à investir. 

Je précise 'pas exactement' parce que Facebook crée régulièrement la polémique en mettant à jour ses conditions d'utilisation, conditions auxquelles vous devez FORCEMENT adhérer puisque si vous refusez, votre compte est fermé, et les données qu'il contient conservées selon ces nouvelles conditions...

Par ailleurs, rien n'empêche Facebook de vendre les informations que vous avez renseigné à des sociétés tierces pour générer des revenus. Vous me direz que la Loi l'interdit. Cependant, elle est différente selon le pays dans lequel on se trouve, et l'influence de Facebook lui permet de faire 'quelques écarts' sans avoir à se soucier de son intégrité juridique. 

Enfin, les applications tierces auxquelles vous donnez accès lorsque par exemple, vous souhaitez jouer à Farmville ne sont absolument pas contrôlées par Facebook, et peuvent récupérer ce qu'elles veulent, pour en faire... ce qu'elles veulent ! Facebook s'en lave les mains. Ce n'est pas très correct pour une société qui se dit sociale. Est-on passé au dela de la limite, dans l'over-social ? Il est clair que si un jour Facebook se retrouve en grande difficulté, ce sera concernant le respect de la confidentialité de ses utilisateurs; 
En même temps, comment peut-on parler de confidentialité lorsque vos utilisateurs déballent leur vie sur votre réseau ? C'est un débat passionnant que j'ai toujours plaisir à développer, pour une prochaine note donc ! 

 

Twitter: LE nouveau média social

 

Twitter

L'histoire de Twitter est encore plus incroyable. Il y a peu, Twitter était sur le déclin. la société était sur le point de mettre la clé sous la porte. 

Incroyable, Twitter remonte la pente à une vitesse exponentielle, et peut même se vanter d'être hacké, et une cible d'attaques pirate constante. Bien que ces faits soient handicapants, ils montre bien que le concept touche suffisamment de monde pour qu'un groupe de hacker décide de s'y attaquer. Par ailleurs, mettre à rude epreuve la technologie ne peut qu'inciter ses développeurs à la renforcer !

Ce buz, cette médiatisation en a fait un nouveau modèle social... 

 

Aujourd'hui, Twitter est utilisé par les grandes société de presse pour scruter le monde. 

Et c'est bien ce qui a donné sa chance à Twitter, car s'il ne s'était contenté que d'être un réseau social, il aurait été mangé par Facebook. 

Seulement voila, tout le monde, pour peu qu'il possède un téléphone avec une connexion internet, peut twitter. 

Si vous êtes témoin d'un accident, si vous remarquez un fait incroyable, vous avez la possibilité de le twitter, en quelques secondes à l'endroit précis où un journaliste mettra plusieurs jours à se rendre, pour couvrir l'évènement. 

Les agences de presse scrutent donc le monde et l'actualité avec Twitter. 

 

Pour vous convaincre, je n'ai pas besoin d'aller bien loin. On se souviens tous de ce tragique séisme en Haïti. Une magnitude de 7 à 7.3 sur l'échelle de richter (pour en savoir plus sur l'échelle de Richter, c'est ici). Tout est détruit. On ne peut plus se rendre sur les lieux les plus touchés, on ne peut pas physiquement couvrir la tragédie. La presse est pieds et mains liées. Plus de contacts avec la zone (qui n'a évidemment plus d'electricité), et plus de routes pour s'y rendre. Les habitants sont livrés à eux-même.

La presse se donc tournée vers Twitter, et particulièrement sur les sinistrés, qui twittent la vision apocalyptique qu'ils ont devant eux. Face à ce flux immense d'informations en temps réel, les agence de presse, les journaux, les télévisions, bref, tous les médias contactent les gens qui twittent, et les interviewent en direct à la télévision, à la radio, sur internet... 

Le média social est né, et a sauvé la vie de Twitter, tout en lui donnant une nouvelle personnalité, une nouvelle fonction. 

Mais Twitter n'a pas qu'aidé la presse à couvrir l'actualité. Il a (et c'est bien plus morale) aidé les secours à localiser les victimes enfouies et les extraires des décombres ! Il a été utilisé comme un moyen de localisation et un fil de vie pour de nombreux survivants, un outil formidable pour les sauveteurs !

 

Personnellement, j'ai un jour publié sur Twitter un message évoquant un incendie en région parisienne, au niveau de la A15, vers le pont de Gennevilliers. J'ai juste ajouté un hashtag #scoop

Immédiatement, TF1 est venu suivre mon actualité.

 

Pourquoi selon vous ? Les médias veulent être les premiers à couvrir les évènements, et les premiers à les couvrir, aujourd'hui, ce ne sont plus eux, ce sont vous, moi, le voisin, bref, n'importe qui. Il y a donc un nouveau terrain de 'chasse' pour les médias, Internet, et Twitter !

La question n'est plus aujourd'hui de savoir où se déroule l'actualité, les agence le savent, c'est sur Twitter. La question, c'est quand ? Et pour cela, les agence veillent, sur ce média social.

 

Voici pour vous donner quelques idées de chiffres à vous en faire tourner la tête, une vidéo très interessantes sur les chiffres du Net et plus généralement, sur les technologies récentes et émergentes. 

Vous serez surpris... On dit que les technologies évoluent très rapidement, et notre adaptation à ces technologie est loin d'être en retard.

Un nouveau genre de spécialiste tentent d'extraire les tendances de demain sur les réseaux sociaux. Sachez donc que ce que vous voyez dans votre vie de tous les jours, en terme de mode, de tendances, de technologies, ne voit plus le jour dans un bureau d'étude, il voit le jour sur internet !

 

Les commentaires sont fermés.