Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, octobre 05, 2010

Influence des réseaux sociaux - Seconde partie

Dans ma précédente note, je vous parlais de l'influence de Facebook, et de Twitter. Mais ce ne sont pas les seuls réseaux sociaux, loin de là ! A leur manière, les plateformes de diffusion vidéos sont des réseaux sociaux. Voici un petit tour de ces plateformes, où vous reconnaitrez bien sûr Youtube, Dailymotion, grâce auxquelles de nouvelles tendances ont vu le jour... décryptage...


Lorsqu'on parle de réseaux sociaux, on pense tout de suite à Facebook, puis à Twitter, et la première note que j'avais rédigé les mentionnait parce que justement, ce sont les deux réseaux phare qui nous viennent de suite en tête. 

Pourtant, ils ne sont pas les seuls, et ce serait assez réducteur de limiter les réseaux sociaux à ces deux plateformes, bien qu'elles en représentent, je vous l'accorde, une grande partie.

 

 

dailymotion.png

koreus.jpg

 

video_logo_lg.gif

logo_youtube.png       Wat-tv.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'est ce qu'un réseau social ? 

C'est une question que j'aurais dû aborder à ma première note, c'est vrai. J'ai cependant commencé par les premiers exemples qui vous viennent en tête lorsqu'on aborde le terme de social network: Facebook, et Twitter

Or, Facebook et Twitter ne sont pas une définition complète ni exacte du réseau social. 

 

On a très souvent tendance à penser qu'un réseau social se limite à un échange entre amis. C'est la politique de Facebook, mais ce n'est pas facebook qui a inventé le réseau social. 

Dans un sens, le premier réseau social est,  et restera toujours Internet !

Un réseau social, c'est avant tout un lieu d'échange. Mais cela ne se cantonne pas à un échange entre amis (on appellerait alors cela un réseau communautaire). C'est un moyen d'échanger avec le monde. 

Et si en effet Facebook a révolutionné le domaine, on ne peut tout de même pas oublier de mentionner les plateformes vidéos. 

 

Youtube, Dailymotion, Wat.tv ou le culte du Buzz.

A l'instar de Facebook, les plateformes vidéos sont le point de départ de nombreuses tendances. De ces tendances naissent parfois des phénomènes: une vidéo qui interpelle, suffisamment pour que les visiteurs en parlent autour d'eux, avec des amis, sur internet... De plus en plus de monde vient  voir la vidéo, et en parlent autour d'eux à d'autres personnes, qui en parlent également, et ainsi de suite. Ainsi, en l'espace de quelques jours, certaines vidéos sont visionnées par un million de personne, elles sont relayées dans les médias: c'est le buzz. 

Et ce buzz, c'est de l'argent qui tombe dans les mains des plateformes vidéos. C'est gagnant-gagnant: vous obtenez une certaine popularité grâce à votre vidéo, et la plateforme empoche de l'argent avec les publicités, et les visites sur votre page. 

Hop, la poule aux oeufs d'or séduit, et naissent alors pléthore de plateformes vidéos: 

Youtube, Dailymotion, Wat.vt

Un buzz, c'est avant tout un phénomène mathématique: 

Pierre voit une vidéo, il en parle à 3 amis. 

Ces trois amis adorent la vidéo, ils en parlent à 3 amis différents chacun. 

Chacun en parle à leur tour autour d'eux, à 3 autres amis. 

 

Ce simple exemple démontre comment 742 personnes ont vu la vidéo ! Et le compteur de visite n'en finit plus d'exploser ! 

Le buzz est une publicité absolument fantastique, et surtout gratuite pour celui qui publie la vidéo ! Je ne vais pas vous donner la recette d'un bon buzz, elle n'existe pas. Tout ce qu'il vous faut, c'est interpeller votre auditoire, suffisamment pour qu'il retienne un message explicite, court, et marquant de votre vidéo. C'est ce message qui sera transmis. 

Les partis politiques ont bien compris l'influence des plateformes vidéos, et se sont essayé, avec plus ou moins de succès à la création de buzz "sur commande". Personnellement, je pense qu'un buzz naît avant tout d'un effet de surprise, ceux qui créent le buzz ne s'attendent certainement pas au succès qui les attend. 

Parmi les buzz qui ont eu le plus d'influence, il y a le buzz de la tecktonik (ahh, ne m'en veuillez pas si j'écris ce nom horriblement mal, mais je l'ai vu orthographié de 25 façon différentes). Un mouvement qui était encore marginal s'est soudain généralisé en France. On pensait même à une nouvelle mode. En passant devant l'Opéra de la Bastille tous les jours, je voyais ces danseurs au look singulier s'exciter dans tous les sens. 

Il y a bien là eu quelque chose qui s'est passé, et qui s'est transmis entre des gens qui ne se connaissaient pas, et ce, par le biais de Youtube, Dailymotion... Les images ont un pouvoir que l'on sous estime bien souvent !

Mais attention, le buzz peut également tacher votre image, votre carrière. Et en général, ce sont les buzz les plus efficaces. Qui n'a pas vu le fameux 'casses toi pauv' con !' (je n'ai même pas besoin de vous citer l'auteur), ou encore 'Quand il y en a un, ça va, c'est quand il y en a plusieurs qu'on a des problèmes'... Ces paroles malheureuses colleront pendant longtemps encore à ceux qui les ont proféré...

Un buzz se propage tel un virus, il est très difficile à arrêter, il fédère des gens de tous horizons, de toute confession, de toute situation, qu'elle soit financière, familiale, ou personnelle. 

 

En vous expliquant le buzz, je vous ai donné un exemple extrême, mais son fonctionnement s'applique pour toutes les vidéos de toutes les plateformes: vous fédérez du monde, des gens de l'autre bout du monde avec une vidéo, des gens qui réagissent à votre vidéo en la commentant, en répondant aux commentaires, des gens qui ne se seraient jamais parlé, qui n'auraient jamais exposé, confronté leurs points de vue sans votre média: il y a donc là clairement un réseau social !

 

Bon, on y publie des vidéos, mais ca se limite à ça, alors, les plateformes vidéos sont elles sur le point de mourir ?

Dans ce titre, on ne voit pas forcément le lien de cause a effet, et pourtant il existe bien. Pour qu'un réseau social vive (ou survive, c'est selon vous), il doit innover sur deux plans: 

1/ Apporter des fonctionnalités propres à sa structure. 

2/ Apporter quelque chose de plus que ses concurrents directs

Twitter ne peut pas être considéré comme un concurrent direct de Youtube: leurs supports ne sont pas les mêmes (Youtube se base sur les vidéos, Twitter sur les messages). Les besoins et les évolutions ne sont pas les mêmes mais ils doivent tout de même innover dans leurs domaines respectifs. En revanche, Youtube et Dailymotion sont concurrents, chacun doit apporter des fonctions qui prennent le pas sur l'autre. 

Tout comme Twitter évolue (on l'a vu récemment avec sa nouvelle interface), youtube, dailymotion doivent évoluer également. Alors qu'au premier jour, on pouvait simplement mettre en ligne et visionner des vidéos, aujourd'hui, sur ces plateformes, on peut envoyer le lien de la vidéo à ses amis, exporter la vidéo sur son site, son blog, en mentionnant la dimension souhaitée, la couleur du cadre, en ajoutant des restrictions sur sa vidéo (limitée à ses contacts par exemple). Ces évolutions assurent les beaux jours devant les plateformes vidéo. Leur API permet à des applications tierces d'exploiter les vidéos, de les tagger, de les catégoriser, de les classer...

Vous me direz que ces objectifs, ce sont ceux de toutes les entreprises, et je vous dis oui: le réseau social, c'est un business. Vous en auriez vraiment douté ?

 

Il nous reste encore un point à aborder: les blogs. Les blogs, c'est LA révolution 2.0, c'est la vitrine online de votre magasin, c'est parfois même votre magasin, mais, pour la plupart d'entre vous, c'est tout simplement votre chez vous virtuel. Alors que les blogs n'étaient à leurs début que quelques pages, ils sont aujourd'hui le support de tous les réseaux sociaux existants sur internet. Ils sont le ciment entre ces réseaux, car ils les intègrent tous, à votre manière. Le blog est assez emblématique du web 2.0, le web qui vous offre un coin à vous, que vous ouvrez au monde, et que le monde vient visiter. 

Ce sera l'occasion d'une troisième et dernière partie, qui s'accompagnera également d'une conclusion sur le thème des réseaux sociaux. A voir la semaine prochaine... 

En attendant, restez sur ce blog, et faites comme chez vous, sans oublier que vous êtes chez moi ;)

 

Commentaires

Ta vision sociologique me semble intéressante. J'y vois cependant deux faiblesses Que je me permet de compléter :
- un réseau social n'est pas Internet. C'est internet qui est un réseau. La franc maçonnerie, le club de maccramé de Plouigneau aussi. Réseau social n'est exclusif au web.
- Je veux dire aussi que le net est un support où la société se rencontre, rie, se moque, font des clans, s'engueule, se réconcilie comme partout dans la vie. Et donc le net étend les possibilités de s'exprimer donc étend l'individualité, son pouvoir, sa réputation, bref tous les caractères de son identité sociale.

Écrit par : Clotaire | vendredi, octobre 08, 2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.