Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, décembre 04, 2010

infini relatif

Il est parfois amusant de jouer avec les notions (toutes relatives) de l'infiniment petit et de l'infiniment grand. 

Ces notions  sont totalement relatives car elles sont dimensionnées aux yeux de celui qui les énonce.

Nous comparons une fourmi à nous-même comme infiniment petite. Elle, nous considère comme infiniment grand. 

Lorsque j'étais jeune plus jeune, bref, il y a peu, j'adorais jouer avec ces notions. Je regardais le ciel, et j'imaginais toute sa grandeur. J'imaginais les astronautes, qui étaient à bord de leur station spatiale super high tech, et qui regardaient la Terre, depuis leur navette. Eux ne pouvaient distinguer que le globe, un petit globe, une petite planète au loin, pas tout ce qu'il abritait. Pourtant, parmi toute les choses, toutes ces créatures que cette Terre abritait, il y avait quelqu'un qui regardait dans leur direction. 

terre.jpg

J'étais un peu barje avant, je vous l'accorde ... 

Mais cela me fascinera toujours de me dire que je suis composé d'éléments, d'atomes, autour desquels les atomes gravitent, et que, comme moi, l'univers est composé d'étoile, de planètes, autours desquelles des satellites gravitent également, exactement comme ces petits atomes macroscopiques. 

atome-electrons.jpgsaturne.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme quoi, l'infiniment petit rejoint l'infiniment grand !

C'est alors que j'ai commencé à m'interesser à l'astronomie, et il n'y a pas de meilleur astro-physicien qu'Hubert Reeves pour vous faire découvrir à quel point l'univers est fascinant. 

Je vous recommande chaleureusement la lecture de son ouvrage "Chronique des atomes et des Galaxies".

reeves.jpg

Allez expliquer des phénomènes complexes à des profanes comme moi... Faut s'accrocher ! C'est justement le fort d'Hubert Reeves. Il sait trouver les mots pour raconter le plus simplement du monde des phénomènes que l'Homme connait encore mal. 

Si vous aussi, vous aimez regarder le ciel, et que plein de questions se bousculent alors sur ses origines, et ce qui le composent, jetez vous sur ce livre, et dévorez le !

Commentaires

Bonjour
pour continuer à apprendre grâce à Hubert Reeves
et peut-être pour soutenir son action, je vous suggère :

- la visite des sites :

http://www.hubertreeves.info

http://www.roc.asso.fr

http://www.objectif-biodiversite.org



- l’inscription à l’infolettre proposée en page d’accueil du site

www.biodiversite2012.org

Bien cordialement,

Nelly

Chargee des relations avec Hubert REEVES

Écrit par : Nelly Boutinot | dimanche, décembre 05, 2010

Répondre à ce commentaire

Je te rejoins, j'en avais d'ailleurs écrit les contours dans un article où j'avais extrapoler ton raisonnement à la société moderne : "un monde plus petit pour des grands défis"

http://produits-et-projets.hautetfort.com/archive/2010/03/27/monde-plus-petit-pour-grands-defits.html

Écrit par : Clotaire | lundi, décembre 06, 2010

Répondre à ce commentaire

Y a aussi ça qui est fort intéressant : http://content.usatoday.com/communities/sciencefair/post/2010/11/nasa-unveils-giant-gamma-ray-bubbles-cap-galaxy/1

Écrit par : lol | mercredi, janvier 19, 2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.