Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, février 03, 2011

L'implication des réseaux sociaux dans les grands évènements mondiaux

Ce midi, j'ai eu une conversation passionante sur les réseaux sociaux, ainsi que l'actualité récente, à savoir la chute du pouvoir en Tunisie, attribuée à Facebook, et la révolte actuelle en Egypte.

Je ne tiens pas à prendre partie pour qui que ce soit sur le plan politique, ce n'est pas mon propos et cela ne s'inscrit pas dans les lignes directrices de ce blog (qui a pour objectif de vous parler de nouvelles technologies, et de vous apporter une réflexion sur celles ci).

Cependant, force est de constater que des réseaux sociaux comme Facebook sont impliqués dans la chute du Gouvernement de Ben Ali.

 

Tunisie, tout est né d'un groupe sur Facebook ?

tunisie.jpgJe vous dirais que oui et non, car pour que le groupe en question soit né, il y a certainement et depuis longtemps des revendications qui sont restées tues, ou vaines, mais qui se sont retrouvées dans ce groupe. Mon collègue était par ailleurs amusé de voir que notre vision de la démocratie qui a été appliquée sur Facebook en permettant à tous de s'exprimer et de se retrouver en groupes pour échanger des idées, a eu une influence sur un pays qui ne permettait pas cela.

Et c'est totalement vrai, comme pour toute révolution, celle ci s'est vu crée illégalement aux yeux du pouvoir qu'elle visait (mais cela est normal me direz vous, puisqu'une dictature ne peut concevoir une révolte du peuple).

En 23 ans, personne n'a déchu le Gouvernement Tunisien, et soudain, un réseau social le fait tomber ? Etonnant, qu'en pensez vous ? Un autre collègue précisait qu'Internet accélérait les échanges ainsi que les modes de pensées. En effet, en 1 seconde, une information peut faire jusqu'à 7 fois le tour de la planète (fibre optique) ! Elle a donc largement le temps d'être vue, relayée, amplifiée, et parfois déformée.

Pourquoi selon vous, la Chine bride Internet comme elle le fait ? Parce que chacun peut voir ce qu'il se passe 'chez le voisin', et réclamer les mêmes droits, les mêmes chances, bref, aspirer à une égalité, et cela est légitime.

Pour infos, la Chine bloque actuellement toute recherche concernant l'Egypte, et on le "comprend bien". Imaginez que les Chinois se révoltent à leur tour...

 

Le cas de l'Egypte.

egypte.jpgEn Egypte, fort de l'expérience récemment suivie en Tunisie, le Président à coupé internet. Radical ! 

Pourtant, là encore, Internet n'était pas complètement mort, et les informations ont continué d'affluer, par le biais de modems 56k (oui oui, ceux que vous utilisiez il y a encore 10 ans de cela), mais aussi par le téléphone: Google et Twitter se sont associés pour permettre aux Egyptiens de twitter par téléphone (cette alliance vous serait-elle venue à l'esprit avant ces évènements ?)...

Résultat, le débat nait et grandit en dehors de l'Egypte, et a des conséquences directes sur ce qu'il s'y passe.

Et soudain, Twitter à revêtu l'habit de la résistance, en twittant, et retwittant les adresse IP de Google pour permettre aux Egyptiens de s'y connecter, et de rejoindre le monde, qui alors ne parlait plus que d'eux.

Twitter a déjà porté plusieurs casquette, on se souviens du phénomène humanitaire qu'il avait pris lors des terribles catastrophes en Haïti... Hier sauveur, aujourd'hui résistant, quel sera le Twitter de demain ?

 

Facebook et Twitter: nos sauveurs ?

facebook-twitter.jpg

En conclusion, je vous invite à prendre les informations avec une certaine retenue. On est tenté de suivre les grands mouvements, surtout lorsque l'on est convaincu qu'ils sont justes. Et je pense que pour le cas de la Tunisie, et de l'Egypte, ils le sont. Cependant, il n'y a pas si longtemps (et c'est encore un autre collègue qui me l'a fait remarquer), Facebook était décrié pour ses méthodes peu orthodoxe de gestion de vos données personnelles. Aujourd'hui, c'est le symbole de la liberté.

Il faut trouver un juste milieu. On ne parle certes pas des mêmes choses, mais Facebook est certainement bien heureux que ses scandales soient oubliés au profil de cette cause qui a été défendues, et dans laquelle ils ne sont pas indifférents. Ne dites pas que Facebook à sauvé la liberté de la Tunisie. Les vrais sauveurs sont ceux qui se sont battus, ceux qui sont parfois tombés, ceux qui ont ouvert les yeux au monde, Facebook n'a été "qu'un" outil.

Concernant Twitter, il n'y a aucune censure qui y opère. Alors faites attentions à ce que vous y lisez. Aveuglés par vos idéaux, vous pourriez tomber dans des influences extrêmes, et l'on sait tous (par notre passé) ce que l'extrêmisme peut amener.

lundi, janvier 24, 2011

Jeux en ligne: vers une sociabilisation des joueurs ?

Tout le monde à une image assez définie du gamer

 

gamer.jpg

 

AH NON, EXCUSEZ MOI...

 

gamer2.jpg

 

Voila qui est mieux :)

Le gamer, c'est un fan de jeux vidéos, fan à en être malade puisqu'il y passe une très grande partie de son temps. Et s'il y a bien un jeu qui correspond parfaitement à l'image que l'on se fait de ce gamer, c'est World of Warcraft.

 

LE CAS WOW

Pourtant, le joueur de World of Warcraft est rarement seul, et bien qu'il y ait en effet des cas similaires à celui que je vous présente ci dessus, certains autres, la majorité en fait, sont tout à fait 'normaux'.

Je vous disais qu'un joueur de World of Warcraft était rarement seul, et c'est vrai puisque dans ce jeu existent des Guildes.

Une guilde est un regroupement de joueurs,  c'est un groupe d'entraide. Généralement (idéalement en fait),  les joueurs les plus expérimentés (ceux qui ont un niveau bien plus élevé) aident les joueurs les plus jeunes (dont le niveau est plus bas).

Et lorsque tous les joueurs (du moins suffisament) ont atteint le niveau maximum (actuellement: 85), ils organisent entre eux des raids, des donjons, dans lesquels ils combattent contre des monstres, ou d'autres joueurs de la faction adverse.


Afin de coordonner leurs stratégies, les joueurs ont plusieurs outils. Dans le jeu, il peuvent chatter, discuter sur un canal réservé exclusivement aux membres du groupe, et visible que par eux. Généralement, ils échangent via TeamSpeak, un service de chat vocal externe, permettant aux membres de la Guilde de discuter, et de créer des salles permettant aux membres d'un même raid de se retrouver entre eux, sans être dérangés par les autres membres, qui vaquent à leurs occupations. 

Le fait de se regrouper en une Guilde, et d'échanger sur les stratégies, d'aider les niveaux plus bas à avancer, mais aussi de s'investir en allant ensemble dans les raids est une forme de sociabilisation. D'autant que la dernière grosse grosse mise à jour de World of Warcraft (Cataclysm) pousse les joueurs à entrer dans une Guilde, en proposant notamment des hauts faits de Guilde, des évènements propres à elles.

 

SOCIABILISATION ?

Est-ce une façon pour Blizzard de sociabiliser ses joueurs ? Je ne pense pas, du moins, ce n'est pas l'objectif final. L'objectif, c'est d'ajouter une nouvelle expérience de jeu, et puis surtout, empêcher les joueurs qui ont atteint le niveau maximum de s'ennuyer !

Mais indirectement, cela va dans le sens d'une sociabilisation des joueurs. Certaines guildes organisent également des évènements 'IRL' (In Real Life): des évènements où les membres se rencontrent et organisent tout type d'évènement. Généralement, il s'agit de se retrouver pour jouer ensemble, mais là encore, l'expérience est complètement différente lorsque les personnages qui sont à nos cotés dans le jeu sont contrôlés par des joueurs qui sont également vraiment à nos cotés !

 

LES RETROUVAILLES DE GUILDES

Je suis moi-même un joueur de World of Warcraft, et ai expérimenté ce qu'on appelle une LAN IRL ce week end. J'ai rencontré certains joueurs que je connais depuis bien longtemps dans le jeu. Nous venions de partout, Toulouse, Metz, Biarritz, Paris..

Et lors de ces LAN IRL, les conversations changent. On délaisse les longues conversation sur la stratégie de certains boss au profit de l'expérience utilisateur, de nos façons de jouer, on oublie un peu le jeu même, en profitant du temps qu'on passe ensemble, ça fait très bizarre de soudain poser un visage sur une voix que l'on entend sur Teamspeak depuis un an et demi ! L'occasion également de parler de la Guilde mais d'un point de vue humain, et non d'un point de vue joueur.

 

LA GUILDE DONT JE FAIT PARTIE: LES INSURGES

J'en profite pour leur faire un peu de publicité, parce que ce sont des gens que j'apprécie, plus encore depuis que je les ai rencontré: La Guilde des Insurgés.

Bref, bien sur qu'il y a, et qu'il y aura toujours des joueurs qui ne sont la que pour jouer dans leur coin, en s'isolant du reste du monde, mais il y a aussi des gens moins fermés, beaucoup plus sociables, et ce week end, j'en ai eu une nouvelle fois la preuve. C'est un peu comme dans la vie de tous les jours, vous trouverez des gens fermés, asociaux, et d'autres, plus ouverts.

 

DWEEB - GEEK - DORK OU NERD ?

Pour mettre un point final à cette parenthèse technologique (on ne peut pas vraiment dire qu'il s'agisse là d'actualité techno), je vous propose de vous situer dans le graph ci dessous. Alors, êtes vous un Geek, un Dweeb, , un Dork, ou un Nerd ???

 

Nerd_Dork_Geek.jpg

 

mardi, octobre 05, 2010

Influence des réseaux sociaux - Seconde partie

Dans ma précédente note, je vous parlais de l'influence de Facebook, et de Twitter. Mais ce ne sont pas les seuls réseaux sociaux, loin de là ! A leur manière, les plateformes de diffusion vidéos sont des réseaux sociaux. Voici un petit tour de ces plateformes, où vous reconnaitrez bien sûr Youtube, Dailymotion, grâce auxquelles de nouvelles tendances ont vu le jour... décryptage...

Lire la suite

dimanche, septembre 26, 2010

Chatroulette a fait des pet1ts !

Qui n'a pas entendu parler de Chatroulette ? 

Ce social network like qui permet d'entrer en conversation audio et vidéo avec une autre personne connectée choisie au hasard. 

On se souviens également des dérives qui s'y sont produites (et qui se produisent encore) avec notamment des plans vidéos très serrés sur une partie de l'anatomie des hommes...

Même des psychologues se sont penché sur 'le sujet', avançant des théories diverses et variées sur les raisons de ces débordements. Bref, sans nul doute, la toile a bien rigolé devant ce phénomène, avant de l'oublier. 

 

Aujourd'hui, des fans du concept l'ont repris, et on crée des "trucs"roulette. 

Alors ce peut être des sujets mignons, ou sympa, comme le LOLcatroulette (pour Alexandra celui la), mais il y a également plus poussé, comme BouletRoulette (à voir), JackyRoulette (il vaut le détour celui là, vraiment) ou encore RégisRoulette (une perle) , et parfois même totalement absurde (mais pas toujours très drole) gille-de-la-tourette-roulette

Vous même, vous pouvez créer votre propre 'roulette' depuis ce site ! 

J'ai presque envie de vous dire qu'en ce dimanche, si vous n'aimez pas le soleil, ni sortir, que vous êtes plutôt pantouflard et casanier, c'est presque THE PLACE TO BE

 

Et enfin, j'ajoute qu'il existe une version française de Chatroulette, à l'adresse http://www.roulettechat.fr, vous connaissez le principe :) J'irais y jeter un oeil, je vous en parlerais.

 Merci à Chatroulette pour l'information en commentaire !

 

Bon dimanche ! :)