Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, février 11, 2011

Le bruit des machines nous fait craindre le silence

Aujourd'hui, à l'occasion de la journée du 1er degré, mais aussi par expérience, je vais aborder le problème du bruit technologique, et de ses méfaits.
Car cela est sur toutes les lèvres: quel est ce bruit de fond qui nous agace sans arrêt ?

 

Et bien une panne de courant qui s'est produite chez moi mardi soir m'a fait expérimenter le silence absolu. Pas un seul ordinateur en marche, pas un seul ventilateur qui résonnait au loin. Ce silence m'a presque glacé le sang.

Plus un seul bourdonnement, plus un petit cliquetis de l'ampli lorsque je change de canal, plus un seul petit grincement de disque dur... RIEN.

Le temps devient subitement long et ennuyant. Seul le léger souffle de la bougie m'éclairant pour rejoindre le lit, ce petit souffle que l'on entend jamais, résonnait dans ma tête; parfois étouffée par mes pas.

Soudain, un bruit retentis, un bruit fort et intense de ceux que je me plais à entendre tout le temps déchire le silence et la noirceur de la nuit: j'ai renversé mon cendrier. Me voici à pester, me dire que l'aspirateur ne ferait qu'une bouchée de ces cendres et mégots, dans un bruit qu'il me plait d'entendre, celui du moteur qui peine à aspirer au travers des poussières que le monstre a déjà avalé.

Mais non, mon aspirateur ne pourra rugir ce soir, je devrais me contenter du bruit de frottement de la balayette et de la pelle sur le sol, un bruit qui n'a rien de technologique, cette technologie qui me manque soudain. Le mercredi se passe dans cette absence de capharnaum, les seuls sons étant celui des pages du journal que je tourne, après m'être mouillé les doigts.

Lire, lire un livre, un livre papier. Depuis combien de temps ne lit-on plus en silence ?

Et soudain, la vie reprend, le courant est de retour, et l'ordinateur du salon démarre, la Livebox clic clic de partout en s'initialisant, le téléphone bip en se re-mettant à charger ! Dans la chambre les enceintes crachottent au démarrage de Windows. Le son du Mac se fait entendre, la vie est de retour ! (et le chauffage aussi, accessoirement).

Cela m'a fait comprendre que nous vivons dans un bruit ambiant continuel, entourés par tout un tas de machines diverse et variées, et que nous finissons par en craindre le silence, l'ennui, l'absence...

 

 

 

vendredi, janvier 21, 2011

Volvo empiète sur la Google Car, la voiture sans conducteur !

GOOGLE CAR

Nous avons récemment entendu parler de la Google Car, la première voiture sans conducteur. Inventée par Google,  elle se base sur des marqueurs placés sur la route pour suivre sa trajectoire, tout en respectant la limitation de vitesse bien sûr, mais aussi en se tenant à bonne distance du véhicule situé devant elle. 

 

google-la-google-car.jpg

 

On le voit tout de suite, cette voiture ne ressemble pas exactement à ce que nous imaginions dans les années 90. Tout d'abord, elle possède une batterie de caméras embarquées pour analyser la route et les dangers potentiels, dont notamment un espèce de système de caméras placé sur le toit, gyroscopique, qui prend un nombre incalculable de photos à 360 degrés pour établir à tout moment un environnement en 3 dimensions de l'environnement dans lequel le véhicule évolue. 

Avouons que c'est déjà franchement incroyable. On commençait à se dire que les voiture volantes, initialement promises pour l'an 2 000 (du moins dans la tête des gens) n'était qu'un concept, et Google nous sort cette voiture, tout droit sortie de nulle part !

A y réfléchir, je me demande s'ils n'ont pas eu l'idée lorsqu'ils ont crée les Google car pour Street view, avouez que la ressemblance est flagrante: 

56304-google-europe-italie-street-view-voiture-maps-earth-.jpg

 

La surprise venait également du fait qu'aucun fabriquant de voiture au monde n'avait encore annoncé une telle technologie, et que le seul qui le fait est... votre moteur de recherche Google !

Je vous l'accorde, Google n'est aujourd'hui plus qu'un simple moteur de recherche... En voici une nouvelle fois la preuve. 

 

AVANCEE TECHNOLOGIQUE LIMITEE ?

Des la présentation de la Google Car, l'entreprise mettait directement un coup de frein: le véhicule est la pour assister le conducteur, pas le remplacer. Il n'est donc pas question (du moins pour le moment) de faire un véhicule entièrement automatique, mais un véhicule capable, si besoin, de remplacer temporairement le conducteur, et ce dans des conditions spécifiques: 

  • Accepter d'avoir un giroscope hi tech sur son toit
  • Etre sur une route équipée de capteurs nécessaire à la voiture pour se repérer
  • Céder son autoradio et la place du passager pour tout le système embarqué...

 

Et c'est surtout la seconde condition qui pose problème. Google annonce la disponibilité de cette technologie dans les 10 années à venir. Restera encore à équiper toutes les routes du monde pour pouvoir l'exploiter. Pour info, en France, il y a déjà 894 000 kilomètres de routes ... JE PLAIND LA DDE !

(déjà qu'ils ne sont pas très doué quand il neige à Paris...)

 

VOLVO ET LA SARTRE VEHICLE PLATOONING

Et soudain, sortant de nulle part, Volvo prend la relève, et mouche Google avec une annonce aussi simple que percutante: "Nous avons développé un système permettant aux véhicules de rouler sans conducteurs, et ce, sans nécessiter d'aménagement particulier des routes".

Boum ! Et comme si cela ne suffisait pas, Volvo se paie l'insolence d'ajouter "ce qui sera le plus long à mettre en place, ce sera la legislation à adapter pour chaque pays". 

Ca doit grincer des dents chez Google... 

 

Volvo a donc récemment présenté son prototype de véhicule sans conducteur. là encore, on reste très prudent sur l'usage de cette technologie.

Mais Volvo insiste, et présente son modèle en expliquant qu'il peut déjà se déplacer à 90km/h de façon autonome... Comment fait-il ? Là ou la Google Car scrute la route et tout son environnement pour se déplacer, la Sartre Vehicle suit un camion et communique avec lui pour réguler sa vitesse et son orientation. 

Pas besoin donc d'une batterie de caméras, dans l'absolue, ce modèle pourrait même ne pas en avoir une seule. On comprend mieux pourquoi adapter les routes n'est plus nécessaire...

Cela enlève tout de même une certaine autonomie à la voiture, qui, finalement, a bel et bien un conducteur, sauf qu'il se trouve dans le camion situé devant. J'espère pour vous qu'il connaitra la route pour vous ramener à domicile !!

 

VOLVO VS. GOOGLE CAR ?

Alors l'annonce de Volvo est-elle vraiment une gifle donnée au grand Google ? 

En commençant à rédiger cet article, j'en était presque persuadé, mais à y réfléchir, et si l'on tient compte des travaux de Google, je vous dirais à présent que non. 

Premièrement parce que les deux véhicules ne sont pas prévus avant 10 ans, et que 10 ans, c'est infiniment long aux yeux des avancées technologiques. Et puis observons un peu les problématiques rencontrées par les deux modèles: 

- La Sartre Vehicle ne peut "que" suivre un autre véhicule, en l'occurence, un camion. 

- La google Car peut déjà se déplacer seule, sans être dépendante d'un autre véhicule, elle nécessite une adaptation des routes, mais en 10 ans, une solution (ou bien l'adaptation en elle-meme) est tout à fait réalisable, pour peu qu'elle ne nécessite que de légères modifications

 

LES SOLUTIONS GOOGLE

Dans les modifications que pourrait nécessiter la Google Car, on peut penser à la mise en place de puces RFID sur les bords de routes. Ces puces sont activées au passage d'un champs magnétique, que pourrait émettre la google car. Résultat, pas besoin d'alimenter en énergie ces puces. Il suffirait de les implanter dans le sol, sur le bord des routes, et le tour est joué. 

On peut également penser, grâce aux caméras embarquées, que la Google Car serait en mesure de lire les lignes blanches au sol sur toute la largeur de la route, et en déduire sa position (file de gauche, centre, file de droite) mais aussi si elle peut doubler, ou se déporter sur une autre voie. 

Pourquoi pas également utiliser les caméras pour identifier la limitation de vitesse indiquée sur les panneaux ? On fait aujourd'hui de la reconnaissance faciale, ce ne serait pas un obstacle. 

 

La Volvo, quand à elle, devra assurément s'affranchir de ce véhicule qu'elle suit, premièremement parce que si l'optique est de permettre à tout le monde de rouler sans conduire, alors il n'y aura plus de conducteur placé à l'avant du cortège. De plus, cette notion seule de 'cortège' doit disparaître ! 

 

UN SIMPLE BUZZ FINALEMENT ?

La Sartre Vehicle est elle pour autant un coup d'épée dans l'eau ? Non ! Volvo est à ce jour le seul à avoir tenu tête à Google, et donc le seul fabriquant crédible à se retrouver au devant de la scène. Je vous prédis donc d'ici peu de nouvelles annonces, par d'autres constructeurs, ce qui fera l'affaire de Google ! Car en plaçant la barre aussi haute, ils vont imposer à la concurrence (qui n'en n'était pas une jusque la) un travail poussé sur cette technologie, et une entreprise qui doit faire face à la concurrence est une entreprise qui va aller encore plus loin dans l'innovation. Gardons donc un oeil sur la voiture sans conducteur, les prochains mois risquent d'être passionnants dans le domaine !